Philibert de l'Orme
(Premiere Tome): Le premier tome de l'architecture de Philibert de l'Orme: Conseillier Et Avmosnier ordinaire du Roy, & Abbé de S. Serge lez Angiers. — Paris, 1568

Page: 425
Citation link: 
http://tudigit.ulb.tu-darmstadt.de/show/31-A-104/0426
License: Creative Commons - No rights reserved (CC0)
0.5
1 cm
facsimile
\

LIVRE VII. DE L’ARCHITECTVRE
gales &: fueilles de deflous, comme auffi l’abaque, femblables au
chapiteau Corinthien. D’auantagel’ordrecompofé a quelque-
fois Tes colomnes ftriées, ou canelées, tout ainfi que font les co-
lomnes Corinthiennes, quelque-fois côme les Ioniques : oul-
tre ce,la corniche participe de celle de l’ordre Ionique Corin-
thien: &C ne fe trouue en rien different l’ordre compofé à ces
deux, flnon qu’on fa faiéfc beaucoup plus riche, &C y a Ion mis
tant d’ornements &:richefles qu’on a peu, fans laiflervne feule
partie en fa corniche, cymes,aftragale, échinés, couronnes, den-
ticules, tous autres membres, qui ne foit fort enrichie ex-
traire d’œuures fort bien faiétes,voire iufqucs à l’abaque des cha
De iïnuuio» piteaux,auqliel ils ont infculpé des œufs 6c façons de frize. Qui
& origine de me fai& péfer que tel ordre de colomne compofée fut trouue du
Ucolomne co tcmpSqUe Jon faifoit les arcs triôphants aux Empereurs &: vail-
lants Capitaines, apres auoir obtenu quelques grandes victoires:
caroultre les grands honneurs magnifiques entrées, on leur
faifoit auffi des arcs triomphants, les plus riches dont on fe pou-
uoit aduifer, auecques fculpture fur les marbres,reprefentant(cô
me hiftoire) les pais &C royaumes qu’ils auoient conqueflez: voi-
re iulques à y mettre les Roys, Princes, &C Capitanes, qu’ils auoi-
ent fubiuguez amenez prifonniers, fous mefmes habits def-
quels ils vfoient en leurs païs,à fin qu’il fufl: mémoire longue des
triomphes de leurs victoires.Qui fut la caufe de inuenter &C faire
l’ordre compofé,lequel on appelloit l’ordreItalique,ou bien La-
contmefedoi tin &C Romain. Et combien que ledit ordre auec fes ornements
uefit c.°j!0J!,er foie appliqué en œuure le dernier de tous les autres (car apres l’or
ordres des dreThufcan, on met pardeffus le Dorique, pardefTus ledit Do
colomnes. rique, le Ionique : de rechef par deffiis le Ionique, le Corin-
thien, apres ledid Corinthien le compofé, qui eft le dernier
&; le plus hault de tous)fieft-ce qu’on voit en beaucoup de lieux,
&: mefmes aux arcs triomphants, qu’il a eftémis en œuure tout
feul,&: fans autres colones deffiis ny deflous. Et pour autant que
c’efl vn ordre meflé &C compofé des autres ordres, i’ay bien vou-
l dtitcurpro' ju encorcs vous donner deferire cy-apres des chapiteaux Do-
met çy apres m ^ i . ^ *
doner descha riques &£ Ioniques, comme auffi des corniches copofees &C par-
piteaux com- ticipantes de deux ou trois ordres:à fin que ceux qui fen voudrot
ayder les trouuentà propos les enrichiflcnt comme il leur
plaira.
loading ...

DWork by UB Heidelberg
Universitäts- und Landesbibliothek Darmstadt   |    Imprint   |    Datenschutzerklärung   |    OAI   |    RSS   |    Twitter   |    seo-list