Blondel, François
Cours d''architecture (1-3) — Paris, 1675

Page: 65
Citation link: 
http://tudigit.ulb.tu-darmstadt.de/show/gr-Fol-6-402-1/0098
License: Creative Commons - No rights reserved (CC0)
0.5
1 cm
facsimile





Omme nous avons die cy-devant que les TriglyphesSè
les mecopes eftoient des membres qui appartiennent par-
ticulièrement à l’Ordre Dorique, & qui fervent à le fai-
re principalement reconnoiftre entre Jes autres, ainfï
pouvons-nous affûrer que les volutes des chapiteaux font
particulièrement affeCtées à l’Ordre Ionique, & que c’en eft pourain-
h dire la marque ipecifique qui le diftingue de tous les autres. Ce
n’eft pas que Ton ne les puiffe reconnoiftre par d’autres marques, com-
me par la proportion de la hauteur des Colonnes à leur grofleur , par
les denticules, parles modillons & par lés autres moulures ; mais c’eft
qu’il n’y a rien qui fe prefente à nos yeux plus à découvert que les
Triglyphes au Dorique , les volutes à Monique & les Cueilles au Co-
rinthien dont nous parlerons cy< apres.
Les Triglyphes comme nous avons remarqué reprefentent dans la
frize de l’entablement Dorique les telles des poutres ou des folives des
planchers du dedans; & les volutes dans Monique font les images des
coiffures des anciennes Dames de la Grece qui ont fervi de modèle &c
de patron aux ornemens des Colonnes de cet Ordre d’Architecture.
Quoyque quelques Architectes ayent cru quelles ne fuffent que des
couffinetz, que l'on feignoit eftre mis fur les telles des Caryatides pour
leur donner moins de peine à fupporter le poids des Architraves , &
que les pentes de ces couftinetz eitant roulées à l’entour d’un bafton
comme d’un eflieu , reprefentoient les volutes ; qui des Caryatides
avoient MH transférées aux Colonnes Ioniques.
K


L’O RD RE 10 NIQJE E.

Livre
Chap. I.
lomqu;.

IV
loading ...

DWork by UB Heidelberg
Universitäts- und Landesbibliothek Darmstadt   |    Imprint   |    Datenschutzerklärung   |    OAI   |    RSS   |    Twitter   |    seo-list