Hinweis: Ihre bisherige Sitzung ist abgelaufen. Sie arbeiten in einer neuen Sitzung weiter.

Blondel, François
Cours d''architecture (1-3) — Paris, 1675

Seite: 79
Zitierlink: i
http://tudigit.ulb.tu-darmstadt.de/show/gr-Fol-6-402-1/0284
Lizenz: Creative Commons - No rights reserved (CC0)
Facsimile





SECONDE PARTIE.

7?

Livre IV.

IVRE o

CHAPITRE PREMIER.

Des Mefürcs des Architraves.

Aintenànt pour expliquer les parties de l’En-
tablement par le detail , l’on peut premièrement
recevoir comme une règle generale , que la lar-
geur du bas de T Architrave dans fon plat fonds
doit toûjours être la même que celle du haut de T , , ,

. , ' . .. n r 1 i r i-i La largeur du bas

la Colonne ou du pilaltre lur lelquels il eft porter dc l'Architrave doit
Et par ce moyen le vif de l’Architrave en bas doit repondre au vif Ja^groiTcurd^haut
du pilaftre ou de la Colonne , lequel fe prend toûjours au defious dc la Coloiinc*
de fon aftragale fuperieur. Ce qui fe doit entendre des entablemens
qui font portez par des Colonnes ou

pilaftresdont les abaques s’avancent au
de la du vif ; Car à ceux qui font fom-
tenus fut des murs nuds 8c fans faillie,
il ne faut pas que l’Architrave repon-
de precifement au vif ou à l’aligne-
ment de ce mur 3 car il feroient con-
fondus l’un avec l’autre : Mais il faut
pour les diftinguer , donner tant foit
peu d’avance ou de faillie à l’Architra-
ve , en dehors de l’alignement du mur
de deifous. Les Architraves font cou-
ronnez en tous les Ordres par un mem-
bre ou Cymaife, qui n’eft le plus fou-
vent qu’une bandelette ou réglé aux
ordres maflifs, 8c une réglé avec un ta-

l’Architrave pofe
fur un mur nud doit
faire un peu dc l’ail -
J lie en dehors pour
fe détacher.

1 4 rN

r

Les Architraves
font toûjours cou-
ronnez d’une cy-
maife.

Ion 8c même quelques autres moulures aux ordres les plus délicats-.

Ce qui relie au defious de ce couronnement ou cymaife eft quafi

toûjours tout plat au Tofcan 8c quelque fois au Dorique , dans le-

que il eft auffi quelque-fois partagé en deux plates bandes , à l’Io- fe Je'piaît^nd^

nique en trois 8c méfiées de moulures entre les bandes aux autres de deux, ou de

1 , . • r r i -rT trois *eules ou

ordres. Mais comme les proportions de ces parties lont rort ditte- parées par des mou-
rentes dans les defleins des Auteurs 8c dans les exemples Antiques.

Voicy ce que j’en ay principalement remarqué en chaque Ordre»

V i,



<li
loading ...

DWork-Logo
      
Universitäts- und Landesbibliothek Darmstadt   |   Impressum   |   OAI   |   RSS