Blondel, François
Cours d''architecture (4-6) — Paris, 1683

Page: 331
Citation link: 
http://tudigit.ulb.tu-darmstadt.de/show/gr-Fol-6-402-2/0045
License: Creative Commons - No rights reserved (CC0)
0.5
1 cm
facsimile
QUATRIEME PARTIE.


ââü â
«£2 SK- c*is> Ç4| ers wa aô fig

33i


eu «** efs ers eus ttis •sxa
fÉtf ff$

LIVRE TROISIEME.

CHAPITRE PREMIER.
DoÛrïne des Arcs (djr Arcades , faisant Palladio,

Ll V RE III
Ch a p. I.


A LL A DI O, fur cette matière des Arcs & Arcades,
dit aux huitième Chapitre de fon premier Livre, ou il
traite des fondations des Edifices -7 qu’il arrive quel-
ques fois, & principalement dans les terrains moIlafTes
& marelcageux & aux bâtimens à Colonnes, que pour
épargner la defpenfc l’on ne fait point de fondemens continus *
mais feulement à piles afin de foutenir des Arcs ou voûtes fur lcf-
quels le relie du bâtiment le conftruit.
Au treiziéme Chapitre du meme Livre , Il dit qu’aux loges ou
galleries faites à Arcs, il ne faut pas que les piles ayent jamais moins
en largeur que le tiers de celle de la baye ; Les piles des encognures
en doivent avoir les deux tiers, afin, dit-il, que les angles du bati-
ment foient plus lolides &: plus forts.
Lorfque les Arcs doivent loutenir des charges pefantes comme
aux grands Edifices , la largeur des piles doit eltrc de la moitié de
l’ouverture de la baye de l’Arc , comme font celles du Theatre de
Vincenze 6e de l’Amphitheatre de Capoüe j Ou même des deux
tiers comme celles du Theatre de Marccllus , & celles du Theatre
d’Ogubius à Rome. Il dit que les Anciens leur ont quelques fois
donné autant de largeur que d’ouverture de jour , comme en cette
partie du Theatre de Veronne qui n’eft pas fur la Montagne.
Mais aux Bâtimens des particuliers la largeur des piles ne doit
jamais eftre moindre que le tiers, ni plus grande que les deux tiers
de celle de la baye de l’Arc. Les piles devroient, dit-il, ellre quar-
rées , c’eft â dire quelles devroient avoir autant d’efpailfeur que de
largeur de front:Mais pour épargner la defpenfc & donner plus de
largeur au dedans des galeries, on leur donne ordinairement moins
d’dpaiffeur que de largeur.
On met des Colonnes engagées à moitié, ou des Pilaftres au mi-
lieu des piles pour leur ornement, lelquelles portent l’entablement
qui fe fait au delfus des Arcs des Galeries» Ces Colonnes ou Pila-
ftres ont leur grolfeur proportionnée à leur hauteur & à leur Ordre.
Voila ce que Palladio dit en general des Arcs • Apres quoy il
donne le dcfléin d’un Arc avec piedeftal en tous les Ordres. Où l’on
O o o o i)

Selon Palladio.

Pondemcnt à pi-
les & à Arcades aux
terrains nïollailes.

Aux loges à Arcs
les piles ne doivent
pas avoir moins dtf
tiers de la baye , &
les piles angulaires
les deux tiers.

Aux grands ou-
vrages elles doivent
avoir la moitié , où
lesdeux tiers, ou
même autant que
l'ouverture de la !
baye.

Aux bâtimens par-
ticuliers entre le tiers
& les deux tiers.

Elles devroient
eftre quarrées quoi
qu’elles ayent fou-
vent plus de largeur
que d'epaifleur.

Colonnes engagées
à moi ié ou pilaftres
au milieu des piles
des Arcs.

Arc avec piedeftal
en tous les Ordres.
loading ...

DWork by UB Heidelberg
Universitäts- und Landesbibliothek Darmstadt   |    Imprint   |    Datenschutzerklärung   |    OAI   |    RSS   |    Twitter   |    seo-list