Blondel, François
Cours d''architecture (4-6) — Paris, 1683

Page: 348
Citation link: 
http://tudigit.ulb.tu-darmstadt.de/show/gr-Fol-6-402-2/0062
License: Creative Commons - No rights reserved (CC0)
0.5
1 cm
facsimile
348

COURS D’ ARCHITECTURE

Livre IV.

Chap. I.

v^, ^ 1^1 <^i ^ ^ ^ ^ ^ ^ <^» ^ ^ ^ ^ ^ >^i ^
V5^ W ^ <^i V5^i ^ ^ ^ ^ V^) <^> V5^ <^> <^i V^» ^
LIVRE QUATRIEME.
^DOCTRINE DES ARCS SV IV ANT SCAMOZZI.

Scion Scimoiii.

Il blâme l'ufage des
auçrc» Architectes,

CHAPITRE PREMIER.
Sxameu fait par Scamoi^i des penfées des autres Architectes fur le fu]et
des Arcs.
CAMOZZI au huitième Chapitre de Ton fixiéme
Livre s’étend fort à reprendre l’ufage des Architectes
qui l’ont devancé fur le fujet des Arcs, qui les opt, die*
il, fait ou trop écrafez ou trop égayez , fans aucune
proportion -arreftée de la hauteur de leur baye à la lar-
geur, ny de la groffeur des piles, ny de la hauteur des importes , ny
de la largeur des alertes, ny de celle des bandeaux ou archivoltes,
ou des menfoles j Quoique toutes ces chofes deuflent eftrc faites avec
jugement & par règles, fans donner, comme l’on fait ordinairement,
des parties maffives &folides aux Ordres délicats, & des parties fines
& déliées aux Ordres les plus maffifs.


C H AP. IL
Les hauteurs & lar-
geurs des bayes, &
les grofleurs & épail-
feurs des piles doi-
vent eftre propor-
tionnées.

La hauteur au ToC-
can peu moins de
deux quarrez , & de
deux & demy au
Corinthien.
Les alertes doivent
avoir proportion à
leurs Ordres.

CHAPITRE IL
‘Réglés generales de Scatnozzj au fujet des Arcs.
AU treiziéme Chapitre du fixiéme Livre Scamozzi donne des
Préceptes generaux pour tout ce qui concerne les Arcs. Et
premièrement il dit que les hauteurs & largeurs des bayes des Arcs,
la groffeur & épaifleur des piles, foit qu’ils ayenr des Colonnes adof-
fées ou engagées avec ou fans piedeftal, foit qu ils n’en ayent point,
doivent ertre tellement proportionnées que les Arcs puiflènt fervir
aux portiques fur le rés de chauffée , aux Loges ou Galleries , aux
cftages luperieurs, aux Cloiftres, aux Chappellcs, dans les Eglifes,
& à d’autres femblables Edifices.
Il faut, dit-il, que les hauteurs de la baye s’augmentent petit à
petit à proportion de leurs largeurs en tous les Ordres ; En forte
qu’étant auTofcan un peu moindres que de deux quarrez, elles de-
viennent plus grandes aux autres, jufqu’à-ce qu’ellesfoient de deux
quarrez & demi au Corinthien. Les encognurcs& les alettes doivent
avoir
loading ...

DWork by UB Heidelberg
Universitäts- und Landesbibliothek Darmstadt   |    Imprint   |    Datenschutzerklärung   |    OAI   |    RSS   |    Twitter   |    seo-list