Blondel, François
Cours d''architecture (4-6) — Paris, 1683

Page: 463
Citation link: 
http://tudigit.ulb.tu-darmstadt.de/show/gr-Fol-6-402-2/0175
License: Creative Commons - No rights reserved (CC0)
0.5
1 cm
facsimile
QUATRIEME PARTIE.

463

* ïji:***** ^
****************************** *
$ <>€¥?i § (fôfàb' (fôfôï $ (fôfôù tôtt) fâfàù fâfôùf 6&f$ï
LIVRE HUITIEME.
DOCTRINE DE SCAMOZZI
*
far les frie far es des Portes & des Feneiïres.


CHAPITRE PREMI ER.
Des Portes (gr Pentjlres en General*
CAMOZZI au vingt-unième Chapitre de fon
troifiéme Livre dit que pour bien regler les mefures
des Portes 6c des Fenellres, il faut avoir égard à la
qualité du Bâtiment , à la grandeur des chambres, 6c
au tempérament de l’air 6c du pais, où on les doit
faire. Il y a, dit-il, de trois fortes de Portes, les gran-
des ou principales, les moyennes ou ordinaires, 6c les petites, qu’il
appelle autrement acceiToires. Il compare la Porte principale à la
bouche de l’animal, qui doit eftre mile au milieu de l’Edifice, où
elle donne plus de beauté, plus de majeité & plus de commodité.
Elle doit clhe faite en Arc, pour plus de lermeté 6c pour plus gran-
de facilité du pafiage. Elle doit avoir corrclpondance aux ornemens
du relie du Bâtiment 6c à la difpolîtion de l’Ordonnance du de-
hors. Leur déficha s’en doit prendre dans la do&rinc des Arcs expli-
quée cy-devant.
Les Portes moyennes ou ordinaires font pour les Galeries, Porti-
ques;, Sales, Salons, Efcalliers 6c autres, où les Anciens les ont toû-
jours fait quarrées. Il clf plus à propos de les placer au milieu de la
longueur des Galeries , des Sales 6c des autres lieux , qu’à l’une de
leurs extremitez : Et ces Portes faites de belle grandeur 6c avec les
mefures 6c les ornemens qui leur conviennent > donnent beaucoup
plus de grâce 6c de majefté que les petites > outre qu’elles contri-
buent davantage à la falubrité de l’Edifice, donnant plus de liberté
à l’air de pafler , fe rcnouveller 6: le rafraîchir de temps en temps
6c (elon le befoin.
La grandeur des Portes principales fe prend de celle du bâtiment*
à laquelle elles doivent eltre proportionnées, 6c leur hauteur dépend
de celles des principaux lieux où elles font dilpofées. Ainli lorfque
< A a a a a a ij

Livre VIIE
Chap. L

Portes grandes,1
moyennes &
tites.

Le deflein des gran-'
des fe prent lur les
mgfurcs de* Arcs.

Les moyennes ont
col,jours clic quac-
réc* chez l<ft An-
ciens.
loading ...

DWork by UB Heidelberg
Universitäts- und Landesbibliothek Darmstadt   |    Imprint   |    Datenschutzerklärung   |    OAI   |    RSS   |    Twitter   |    seo-list