Blondel, François
Cours d''architecture (4-6) — Paris, 1683

Page: 565
Citation link: 
http://tudigit.ulb.tu-darmstadt.de/show/gr-Fol-6-402-2/0277
License: Creative Commons - No rights reserved (CC0)
0.5
1 cm
facsimile
QJJ ATRIEME PARTIE.

r^S

â &§ € % âJll. %. 4 '^ fk âjâ ik t ^ .?• #: ê ^
^ ^ -i^. '«à>> ^ ^ -^> ^*1 1^1 '^> I^i 1^ v^> ^ ^1
w ^ w ^ *^1 ^*. ^ W <<5*1 ^ '^4 <^, <^1 ^ ^ (^>, V£?% ^ 1^, -^4
*!? ?fc. ilé ?è? 9d* «fc;®© **a <S4Æ c r Gv •%. «+, çk’ 4+? «iS SiS 12*5 -U Op &to -As Æ Cfj J3 ep î+s 43
*** ® I» $ 4* *ÿ "i* 4‘ ‘ÿ •£ ® 4 # i* v v 'S4* 4* ® v ■§ *£ -f 'if 4f 4r 4* ‘ï‘ v 4*
LIVRE DIXIEME.
DES LU CA RNÉS & CHEMINEES.

Livre X
C h ap. L


CHAPITRE PREMIER,
Des Lueur nés.
PRES cc que nous avons die des portes 6c des fe-
neftres , il relie peu de chofc à expliquer fur le fujet
des Lucarnes 6c des Cheminées , dont les ornemens
font les mêmes que ceux des portes. Et pour com-
mencer par les Lucarnes, qui font des feneftres que
îon met au deffus du grand entablement dans -la couverture d’un
Edifice , pour donner du jour aux greniers 6c dans les chambres
en galetas que îon y pratique : Je diray que l’on les faifoic cy-de-
vant tres-grandes 6c chargées de groffe Architecture j 6c qu’à prefent
îon fe concerne de les faire beaucoup plus légères & plus délicates,
tant parce qu elles font comme les acrotercs ou le couronnement
tic l’ouvrage entier, que pour ne pas donner tant de charge aux
murs de deffous. On en fait de rondes que îon appelle des yeux de
•bœuf, d’ovales 6c de forme quarréc. La largeur de celles - cy peut
eftre égale à celle des feneftres de deffous ou peu moindre , 6c leur
hauteur d’un quarré, ou tout au plus d’un quaré 6c demi.
On les place fur le grand entablement qui leur 1ère d’appui 6c
dont elles ne doivent pas interrompre le cours * quoique dans les
bâtimens ordinaires , par un tres-vilain ufage des Maçons, la cor-
niche foit fouvent coupée au droit des Lucarnes. Elles font environ-
nées d’un chanbranle proportionné à la largeur, ainli que nous avons
dit des feneftres , avec un entablement couronné quelquesfois d’un
fronton j îon les appuyé fouvent de confoles renverfées fur les cotés.
Aux petites qui le pratiquent dans le toit, îon fe contente d’un
chanbranle uni que îon peut couvrir de plomb pour repondre au
faite 6c aux amorcilfemens de la couverture.

Les ornemens <3cs
Lucarnes de des
Cheminées font les
memes que'ceux des
portes & des fe-
ndLcs,

On ne fait phis de
Lucarnes pefantes
comme autrefois.

Il y en a de rondes,
d’ovales 6c. de quar-
rces.
Leur largeur peut
eftre égale a celle des
feneftres, leur hau-
teur d'un quarre à
un & demi.
L’entablement lcin
1ère d’appui, qui ric
doit point eftre

D d d d d d d
loading ...

DWork by UB Heidelberg
Universitäts- und Landesbibliothek Darmstadt   |    Imprint   |    Datenschutzerklärung   |    OAI   |    RSS   |    Twitter   |    seo-list