Blondel, François
Cours d''architecture (4-6) — Paris, 1683

Page: 664
Citation link: 
http://tudigit.ulb.tu-darmstadt.de/show/gr-Fol-6-402-2/0376
License: Creative Commons - No rights reserved (CC0)
0.5
1 cm
facsimile
*64 cours d* architecture:
Livre II.
Chaf. 1, *******************************;
*******************************
<$¥9d$ <Æ¥3à; <fâfà>§ £€¥$>
LIVRE SECOND.
DES eAQVEDVCS, CLO A QV ES, &c.

CHAPITRE PREMIER.

Aqueducs pour ame-
ner les Eaux.

Conduites fur le


*Des Aqueducs.
E S Aqueducs font des Conduites par lefquelles les
Eaux font amenées d’un lieu à un autre : Et comme
lorfquc la diftance eft grande il s’y rencontre fou-
vent des Montagnes & des Vallées par le chemin,
c’eft à dire des terrains plus hauts ou plus bas que la
pente naturelle que l’on veut donner au courant ; Il
onîuTfôutcrrains faut en ce cas couler fur le panchant des Montagnes pour entrete-
“dc‘ Mon* nir le meme niveau s’il fe peut, ou les percer par canaux fouterrains,’
Aqueducs dans les & élever la Conduite au travers des Vallées par déifias certains Arcs
Vallée». 1 la • N rr r
que I on bâtit a cet ettet.
Je ne m’arrefteray point à expliquer fort au long les differentes
maniérés dont on peut conftruire ces Conduites & les matières que
l’on y employé , parce .que cela n’eft pas du fujet des Arcs dont je
Conduire* par d« traite prefentementv Je me contenteray de dire que nos Modernes,
o^d^ferTonduTdc * limitation de quelques-uns des Anciens , les font paifer par des
terre cume, dePo- tuyaux faits de plomb pour la plufpart , ou même de fer fondu ; Il
tenc de grais, de i 1 l ■ ^ ù r i , •
bois de chefne ou y en a de terre cuitte ou de poterie de grais , d autres lont de bois
dnune qui dure qUj font j’a{j|z longue durée dans la terre , s’ils font de chefne ou
de bois d’aune. Ces tuyaux quand ils font bien faits, peuvent forcer
L'Rau remonte prêt- l’Eau & la faire remonter preiqu’auifi haut qu’eft le lieu d’où elle eft
qu aulfi haut que la , « « ri»> i r ■ i n
fourcc. delcendue , 8c par ce moyen l’on n a pas bcloin de couftruire de
grands Arcs dans les Valées, ny de percer les Montagnes, pour
Pratiquesutiiesdans tenir l’eau dans ion niveau. Mais ces maniérés qui peuvent eftre de
ic r onduues ordi- qUClqU,utiLt^ p0ur les Conduites ordinaires de peu de hauteur, 8c de
peu d’étendue, ne doivent jamais eftre pratiquées dans des Ouvrages
considérables qucl onveut éternifer, 5c qui doivent amener des Eaux
de fort loin 8c en grande quantité.
Magnanimité de* C’eft en cecy, comme en plufieurs autres occafions, que les Ro-
Romains dans leurs mains ont fait conoiftre la grandeur de leur ame 8c de leur puifTan-
Aqucducs. cc . Et ce n’eft pas fans raifon que Pline dit que les Aqueducs de la
Ville de Rome font en quelque façon comparables à la maife éton-
nante

d'aune qui
dans terre.

naires & de peu
d’écendu-e.
loading ...

DWork by UB Heidelberg
Universitäts- und Landesbibliothek Darmstadt   |    Imprint   |    Datenschutzerklärung   |    OAI   |    RSS   |    Twitter   |    seo-list